+

Arts et expositions

Exposition Revenir de loin – Warowik E Otciteian

Exposition Revenir de loin – Warowik E Otciteian - Sonia Basile-Martel

L’exposition Revenir de loin – Warowik E Otciteian de l’artiste Sonia Basile-Martel sera présentée à La petite Place des Arts de Saint-Mathieu-du-Parc, du 7 juin au 7 juillet 2024.

Démarche artistique

Revisiter ces lieux qui la définissent, qui l’ont construite, qu’elle porte en elle. Ces lieux parfois d’ombre, parfois de lumière. Ces lieux de blessures qui attendent à guérir, à s’émanciper du passé et à accueillir l’avenir déjà présent. Ces lieux souvenirs que l’artiste choisit de compenser par un art lumineux et positif pour ensuite accepter et intégrer la noirceur qui en faisait partie. Suivre le chemin sensible de l’acceptation de soi, dans la plus profonde et la plus fragile vérité. Se chercher, se reconnaitre. Rendre hommage à ce qui l’habite ; amour, souffrance, bonheur, deuil, tout en explorant les notions de temps, d’introspection, de souvenir, de guérison, dans une perspective de réconciliation identitaire.

D’un point de vue technique, l’utilisation de symboles, de formes et de couleurs teinte la signature esthétique de l’artiste. L’interprétation de divers éléments tels que l’eau, le ciel, la forêt, la plume, sera une source d’inspiration importante. La représentation des contrastes d’ombre et de lumière sera elle aussi très présente par l’utilisation de matériaux aux couleurs iridescentes et miroitantes.

L’usage d’œuvres existantes, de photographies ou d’objets fait partie intégrante de la démarche actuelle et a pour objectif de tracer une évolution personnelle dans le temps, ainsi que le chemin sans fin qu’elle représente. L’artiste emprunte divers procédés qui seront inspirés d’un souvenir, d’un sentiment, d’une rencontre, tout en l’imprégnant de sa nouvelle perception pour en approfondir le sens. Cette image devenue plus complexe que la réalité va l’amener vers d’autres médiums comme la peinture, l’installation ou encore l’écriture et le chant. Chaque œuvre peut utiliser plusieurs supports d’expression et tend à démontrer les diverses étapes du processus de guérison explorées par l’artiste : nommer, affronter et libérer la vérité.

À propos de l’artiste

Sonia Basile-Martel est une artiste multidisciplinaire originaire de la communauté de Wemotaci, qui a grandi en milieu urbain. Son art est profondément marqué par son identité atikamekw et québécoise. Elle forge cette dualité identitaire comme une force et une inspiration, qui l’amène à se définir comme étant « Atika-bécoise ». Cette appellation lui permet d’affirmer et de fortifier ses origines en une seule et même entité.

Son processus de création oscille entre ses compétences académiques en Arts visuels qui fondent solidement sa pratique et ses expériences personnelles – fruits d’une existence entre deux mondes, parfois déchirés, parfois exceptionnellement unis.

Maman depuis 2016, sa pratique s’appuie tranquillement sur les notions de mémoire et de guérison. Cette nouvelle identité de mère ravive le besoin de se retrouver, de soigner des parcelles d’elle-même et d’y recolorer les vides oubliés. C’est la lumière de ses deux enfants – doux reflets iridescents – qui la guide et l’inspire à approfondir cette inéluctable quête de vérité.Sonia Basile-Martel est une artiste multidisciplinaire originaire de la communauté de Wemotaci, qui a grandi en milieu urbain. Son art est profondément marqué par son identité atikamekw et québécoise. Elle forge cette dualité identitaire comme une force et une inspiration, qui l’amène à se définir comme étant « Atika-bécoise ». Cette appellation lui permet d’affirmer et de fortifier ses origines en une seule et même entité.

Son processus de création oscille entre ses compétences académiques en Arts visuels qui fondent solidement sa pratique et ses expériences personnelles – fruits d’une existence entre deux mondes, parfois déchirés, parfois exceptionnellement unis.

Maman depuis 2016, sa pratique s’appuie tranquillement sur les notions de mémoire et de guérison. Cette nouvelle identité de mère ravive le besoin de se retrouver, de soigner des parcelles d’elle-même et d’y recolorer les vides oubliés. C’est la lumière de ses deux enfants – doux reflets iridescents – qui la guide et l’inspire à approfondir cette inéluctable quête de vérité.

Information :

À voir également